Skip links

Atelier UX : le tri de carte

Share

Voici un atelier à réaliser sans modérations. Selon le projet, le budget et les délais, il peut aussi bien  être réalisé en interne sous forme de « brainstorm », qu’avec des utilisateurs anonymes externes.

Il permet de comprendre comment chacun se représente l’information, mentalise l’organisation des contenus, tout ça dans le but ultime de créer une navigation efficace pour les utilisateurs. En langage d’initié on parle aussi d’architecture de l’information de votre interface.

Cet atelier sert donc à organiser le contenu d’un site et à en réaliser le rubriquage, qui sera matérialisé par le menu de navigation.

L’intervenant peut être l’ UX designer, le concepteur, l’architecte de l’information, le « product owner », le chef de projet… bref idéalement une personne qui a des bases en conception web, à l’aise dans les échanges pour animer l’atelier.

Etape 1 :

Lister tous les contenus sur des vignettes, cartes (des post it ou du papier découpé fera très bien l’affaire). Chaque vignette doit être un contenu propre. Cet étape peut être réalisée d’abord de manière individuelle, puis en collectif. L’idée est d’être le plus exhaustif.

Etape 2 :

Une fois cette liste effectuée, chaque groupe ou chaque personne doit organiser le contenu par groupe comme il l’entend, selon sa propre logique.

Etape 3 :

Chaque personne doit nommer chaque groupe avec une intitulé qui lui parait le plus clair possible.

Etape 4 :

On échange et on analyse. On identifie des points communs qui font l’unanimité.
Et on discute sur les points de discordance.
A côté de ça les conseils de l’animateur viennent appuyer tel ou tel choix.

Conseils

Eviter les menu avec des niveaux trop profond et des sous-menus à rallonge;

Les redondances sont possibles, un même contenu peut être accessible via 2 rubriques;

Eviter les termes trop techniques propre au métier;

Eviter les termes à double sens;

Eviter les noms de rubriques trop long et difficellement mémorisable;

Eviter d'avoir trop de rubriques (au delà de 9 occurrences, la surcharge cognitive entraînera une lecture et une mémorisation difficile pour l'utilisateur).

Etape 5 :

L’animateur récolte les données. Il remet tout au propre et peut même réaliser un prototype pour tester le menu lors d’un prochain atelier.

Il faut garder en tête que nous sommes dans un processus itératif, et que des modifications peuvent être réalisées jusqu’à obtenir la meilleure organisation de l’information possible.

Des questions ? Un projet ?

Chef de projet digital, convaincu par le bénéfice des méthodes UX, j'aime animer les ateliers afin de répondre concrètement à des problématiques d'interface, que ce soit en amont lors de phase de conception ou durant le projet lors de tests d'utilisabilité.

Ce site internet utilise des cookies à des fins d'analyse de trafic uniquement.